S'étourdir

Les liens parfois sont si tendus qu’ils brisent toute résistance et éclatent

Le lien réduit à un fil ténu invisible mais d’une solidité à toute épreuve
Une résistance de fer infernale
Il perturbe toute l’architecture l’équilibre qu’on croyait avoir acquis et qui nous faisait tenir debout ferme

On s’agace de ne pas le voir de ne plus le toucher, le cerner à pleine main comme un bâton de pèlerin
Il s’est réduit à un cheveu qui agace sur le visage et perturbe l’équilibre de l’architecture

Tendu de plusieurs forces contradictoires qui annulent la moindre velléité
La structure interne tout entière vibre, tangue dans un craquement imperceptible, une fissure

Plus rien n’est re formulable 
Dans un sens comme dans l’autre le corps est grippé

Dans la moindre de ses fibres

Qu’est-ce qui nous retient de tomber

Qu’est-ce qui suspend la chute

Les liens parfois sont si tendus qu’ils brisent toute résistance et éclatent

© 2018  Béatrice Huaulmé

  • Instagram