Pièce 2

Eclisses

C’est un corps de robe
Un corps dérobé
Posé là délicatement
Sur un mur de crépi sombre

La femme de Lot aurait pu la porter

Ses courbes soyeuses appellent la caresse

La pulpe du doigt tremblant on voudrait

Pouvoir suivre les tracés lumineux
Cette douceur veloutée

Fraîche à n’en pas douter pour

Apaiser toutes les soifs

 

Le trouble nous effleure L’ossature aux arêtes d’ambre
La cage frêle et floue devinées

Quand on fixe le tissu
- il gardera longtemps l’empreinte

 

 

Et le noir opaque pourtoure la forme dangereusement couchée là

© 2018  Béatrice Huaulmé

  • Instagram